Connexion
Email :
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Envoyer

01 44 85 19 00

Clinique Nollet


01 42 26 49 00

Radio IRM Nollet




Chirurgie orthopédique
Rhumatologie

Arthroscopie
Médecine physique
Chirurgie du sport
Médecine du sport 

23 rue Brochant
75017 Paris

Métro: Brochant 
SNCF : Pont cardinet

contact@institutnollet.com
Pathologie
Articles les plus lus
Les derniers articles
Prothèse de hanche : le choix de la voie antérieure et de la planification 3D
Par le Docteur NOGIER Alexis , le 23/10/2017
La prothèse de hanche réalisée par voie antérieure et associée à une planification en 3D devient une technique de référence.

La voie antérieure mini-invasive respecte la musculature. La peau est incisée devant la hanche, puis les muscles sont écartés. La tête fémorale usée est détruite par fraisage puis aspirée ou bien réséquée. La cupule est positionnée dans le bassin puis la tige dans le fémur grâce à une fixation mécanique non cimentée, stable immédiatement puis relayée par une fixation osseuse biologique durable. En fin d'intervention, les muscles qui n'ont pas été coupés se referment comme les pages d'un livre.

Avant l'intervention, la planification 3D nécessite de réaliser un scanner selon un protocole spécifique. La taille et la position des implants sont déterminées de façon à reconstruire avec précision l'anatomie de la hanche. Moins précise, la planification 2D sur radiographies est donc abandonnée.

En pratique, l'intervention dure une heure et demie et l'hospitalisation cinq nuits. L'appui complet soulagé par des cannes est autorisé le lendemain de l'intervention . La marche normale est acquise entre trois et six semaines, le sport est repris après six à huit semaines par palliers. La durée d'arrêt de travail dépend des conditions personnelles du patient et varie souvent de une à huit semaines.

La technique par voie antérieure + planification 3D offre habituellement les avantages suivants : aucun mouvement interdit grâce à la préservation complète des muscles de la hanche, pas de limitation sportive, pas d'inégalité de longueur des membres et pas de trouble de torsion. Le risque de luxation est très proche de zéro.
Conflits d'intéréts : l'auteur ou les auteurs n'ont aucun conflits d'intéréts concernant les données diffusées dans cet article.
Articles les plus récents
Articles les plus lus